Comment créer votre entreprise ?

 

Ce qu’il faut savoir sur la création d’entreprise innovante

Vous développez une invention et souhaitez créer votre entreprise pour assurer la fabrication et la commercialisation de votre produit ?

 

Transtech vous guide et vous apporte conseil sur la création d’entreprise : ressources nécessaires, choix du statut juridique de société, recherche de partenaires, encadrement des relations par le contrat, etc.

Pourquoi se lancer dans le développement d’une entreprise innovante ?


Après avoir validé la faisabilité juridique, technique et économique de votre invention, deux voies s’ouvrent à vous pour la mise en marché de votre produit : le transfert d’innovation ou la création d’une entreprise.

Si vous souhaitez entreprendre et faire de la fabrication et la commercialisation de votre invention votre activité principale, la création d’une entreprise innovante constitue une voie privilégiée. C’est d’ailleurs la première voie à laquelle pense généralement l’inventeur : l’entrepreneuriat.

Mais attention : devenir chef d’entreprise requiert un panel de compétences très variées, telles que la finance, le droit, les ressources humaines, le marketing, le développement technique et les normes de production, etc. Il est donc important d’être lucide sur ses capacités et de s’entourer des bonnes personnes, voire de se faire accompagner afin de se former à ces thématiques. À l’instar d’un incubateur, Transtech vous accompagne dans les démarches à suivre.

 

Entreprise d’exploitation ou start-up : quel profil d’entreprise choisir ?

 

Vous avez validé votre envie d’entreprendre, mais avez-vous déterminé quel profil d’entreprise créer ? Cette question ne relève pas du statut juridique de l’entreprise, mais plutôt de quelle préparation à la mise en marché vous allez devoir effectuer. En effet selon la complexité de votre invention et notamment du développement technique à mettre en œuvre, l’entreprise créée sera différente. De manière générale, deux cas se distinguent :

1.

Lentreprise dexploitation commerciale : c’est une entreprise dite « classique ». La préparation à la mise en marché est relativement courte et les investissements sont moins importants.

Dans cette phase préparatoire, vous allez devoir finaliser le développement des produits, prévoir la commercialisation, les circuits de distribution, etc. Assez rapidement, vous pourrez mettre vos produits sur le marché, toucher vos premiers clients et générer du chiffre d’affaires sur vos ventes.

2.

La start-up : dans ce deuxième cas l’invention demande un temps de développement plus long, et parfois même plusieurs partenariats avec des laboratoires, bureaux d’études, designers, etc. Votre entreprise devra donc vivre sur ses fonds propres pendant un certain temps, sans chiffre d’affaires issu des ventes.

La start-up possède cependant ses propres modes de financement, à condition que le business plan présente un fort potentiel de croissance. A terme, la start-up se transformera en entreprise d’exploitation commerciale, ou bien fera l’objet d’un transfert pour tout ou partie de ses activités.

Pourquoi une étape de préparation à la mise en marché ?

 La préparation à la mise en marché est une étape nécessaire à toute création d’entreprise. Il s’agit du travail préparatoire qui vous permettra de passer d’une invention à la faisabilité validée à un produit prêt à être commercialisé.

Si cette étape apparaît évidente dans le cas d’une start-up, elle l’est tout autant pour une entreprise dite « classique ». Les sujets à traiter et les compétences à mettre en œuvre seront les mêmes quelle que soit l’entreprise, et la préparation de ce travail saura faire la différence pour optimiser votre commercialisation.

Contactez-nous

    nom & prénom
    email
    téléphone
    ville
    code postal

    Votre secteur de création

    Si vous deviez résumer votre projet :


    Comment préparer la création de votre entreprise ?

    Réussir la création de votre société repose avant tout sur un travail préparatoire et votre capacité à devenir un véritable chef d’entreprise. Pour ce faire, vous devrez développer des compétences pluridisciplinaires, sur lesquelles notre programme d’accompagnement vous épaule.

    La finance

    Le premier travail est de vous assurer de posséder les moyens financiers pour finir le développement technique, produire, commercialiser et assumer les futures charges de votre entreprise (achats, charges de personnel, impôts et taxes, etc) en accord avec votre plan d’affaires établi (business plan).

    Le(s) mode(s) de financement choisi(s) doivent faire l’objet d’une réflexion approfondie et globale de votre stratégie de création d’entreprise. Pour en savoir plus sur les différents modes de financement existants en France, consultez la page Financer mon invention.

    Le droit et les aspects juridiques

    La création d’une entreprise comporte de nombreuses formalités administratives et juridiques à mettre en place, comme par exemple le choix du statut de la future société. Il en existe une multitude, adaptables à la situation de chaque entrepreneur en fonction de ses volontés, de la nature et de l’importance de son projet.

    À noter que le statut de jeune entreprise innovante (statut JEI) confère « un certain nombre d’exonérations fiscales et sociales aux PME qui engagent des dépenses de recherche et développement représentant au moins 15 % de leurs charges » (Source BPI France).

    De plus il vous faudra savoir encadrer vos relations par des contrats, avec vos sous-traitants, partenaires, assureurs et clients (droit commercial). Tous ces outils juridiques se préparent en amont du lancement du produit. Il sera également nécessaire de suivre vos titres de propriété intellectuelle dans le temps : extension de brevet à l’international, dépôt de marque, etc.

    La fabrication et la production

    Votre cahier des charges a d’ores et déjà été rédigé et votre preuve de concept validée. Cependant entre ce premier démonstrateur ou prototype et un produit fini prêt à être commercialisé, il reste encore plusieurs phases de développement.

    Il est donc essentiel d’avoir en tête les coûts et investissements liés à ces travaux, analyser les risques et être au fait des réglementations et normes de votre domaine. Il vous faudra également prévoir la production par votre entreprise ou par des contrats avec des sous-traitants.

    Le marketing et la communication

    Lors de cette étape de préparation à la mise en marché, vous allez devoir déterminer l’ensemble des composantes de votre stratégie marketing pour atteindre et convaincre votre cible de clients : il s’agit du marketing mix (produit, place, prix, promotion).

    Vous allez également devoir convaincre des tiers (financeurs, prestataires, futurs clients…) de l’intérêt de votre projet de création d’entreprise et du produit innovant que vous souhaitez développer. Alors entrainez-vous à pitcher votre projet de manière concise et attractive !

    Les ressources humaines

    Votre entreprise innovante se développe et vous souhaitez embaucher ?

    Gérer une équipe demande également des capacités de management, de prise de décision, d’organisation et de planification, etc. Ces capacités humaines et techniques se travaillent.

    La méthode Transtech

     

    Depuis plus de 35 ans, Transtech accompagne de nombreux profils d’entreprises et d’entrepreneurs. De l’entrepreneur artisan qui souhaite créer et financer son propre emploi, aux porteurs de projet développant une start-up, en passant par des entreprises commerciales avec de nombreux salariés.

    A l’instar d’une véritable pépinière d’entreprises innovantes, Transtech conseille dans le respect du choix de l’inventeur.

    2500 projets
    réalisés grâce
    à Transtech !

    Découvrez tous les projets
    Local House

    Le système constructif à performance thermique

    Swiply

    Le compteur de longueurs pour nageurs